19:Balaline

Publié le par NatC

Voici le dernier texte de la consigne"  Hopper" ,celui de Balaline...

La consigne de cette semaine(8) est publiée dans la catégorie "déclencheurs"  .

Merci et bon dimanche.NatC

 

lien consigne 7:http://papierlibre.over-blog.net/article-10014485.html

 

Ainsi je t'aperçois, ma mère, assise dans ce café lugubre, seule et pourtant apprêtée, chapeautée, comme pour la rencontre. Tu as fui à pas de loup, croyant que j'étais endormie, tu as fui notre soir monotone, notre petite vie étriquée, malade de l'absence de l'amant, du mari, et maintenant, tu déjoues ta solitude, tu espères sans doute la venue de l'enchanteur ...... cruelle désillusion !
         Ton feutre ne cache plus tes cernes sombres ni tes beaux yeux fatigués, tes mains tremblent un peu; sous ces néons blafards, tu es si loin, ma mère, mère aimante, mère tendresse qui s'envole ce soir vers un possible ailleurs !
     Tu es si loin et moi je reste pétrifiée de silence, de ton absence, de ce vide inconnu qui vient de se glisser entre nous !

                                         balaline

 http://balaline.over-blog.org  

 

 

 

 

Publié dans Balaline

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Que de peine, l'absence d'une mère . Un beau texte, comme d'habitude
Répondre
A
rien qu'une hésitasion : suis-je l'enfant ou suis-je la mère?<br /> Une solitude de toutes façons...<br /> <br /> arthémisia
Répondre
A
rien qu'une hésitasion : suis-je l'enfant ou suis-je la mère?<br /> Une solitude de toutes façons...<br /> <br /> arthémisia
Répondre
P
Balaline, un pseudo qui chante dans ma tête toujours comme un beau refrain, que de beau mot ma chère ! Gros bisous et à très vite.
Répondre
N
Ces lignes ne sont que souffrance.Je ressens bien l'amputation que le narrateur a subi à cause de l'absence d'un membre essentiel:sa mère.<br /> Merci pour ce moment fort et très bien écrit. Nat
Répondre