11:Baby la Malice

Publié le par NatC

Bien cachés sur les étagères de la bibliothèque, Livres réduit à la poussière, livres réduit à l’oubli, j’avoue.
Livres lus et adorés, dès que j'ai lu les premières lignes. Les Semailles et les Moissons de Henri Troyat. Ma passion pour les romans régionaux a commencé par cet auteur ,c’est incontestable.
J'ai plongé dans ces 5 tomes et je les ai dévorés avec une joie sans limite. J'ai bu goulûment chaque page à m'enivrer des soirées entières. J'étais tant absorbée par mes lectures que les repas du soir laissaient à désirer !
J'ai plongé dans les romans de Troyat comme on rentre en religion; livres de chevet, livres de vacances, livres de table….
Les deux premiers tomes relatent les mésaventures d'Amélie, jeune fille et femme, elle part de son village natal pour s'installer à Paris avec son époux Pierre.
Les trois autres tomes sont sur Elisabeth la fille d'Amélie et de Pierre.
Dans le dernier tome on retrouve les personnages d'une autre série de Troyat: Tant que la terre durera.
Je dois dire que ces romans sont faciles à lire et fort bien écrit, la réputation de Henri Troyat n'est plus à démontrer. La série permet de suivre les aventures grandissantes et de se captiver pour ses personnages.
Par la suite, bien des auteurs l’ont rejoint pour en nommer quelques-uns : Emile Zola, Maurice Genevois, Claude Michelet et aussi George Sand.
L’évocation du monde paysan dans la littérature me sensibilise fortement. La vie et les passions de nos ancêtres, les méthodes de travail, les intrigues familiales, le travail de la terre, les métiers d’antan, les rythmes des travaux des champs et les fêtes de villages ont un côté sécurisant.
C’est grâce à la littérature paysanne que mon regard sur la nature à changer. Par ces lectures je sensibilise les petits et les plus grands de mon entourage au respect de la terre. 
 
Baby la Malice
 

Publié dans vos poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Cette série de Troyat a fait partie de mes lectures d'adolescence, je trouvais passionnant de suivre des héros dans un milieu, une époque.  "Jean christophe" de romain Rolland en a été un autre exemple.
Répondre
M
Comme toi j'ai beaucoup lu Troyat, Zola et georges Sand quand j'étais jeune.
Répondre
M
Nous devons tant à la littérature...
Répondre
A
Comme toi, j'aime les romans du terroir quand ils sonnent vrais et nous rapprochent des gens..... Troyat, on se coule dans la lecture et l'on en ressort à la dernière page.... (J'aime ton allusion aux repas un peu vite préparés, pour ma part on me dit souvent que l'on me retrouvera un jour morte un livre dans la main !!!)<br /> ABC
Répondre
L
Toute la sensibilité inspirée par la nature que tu aimes, ( une partie de la terre, tes racines ) se retrouvent dans ton récit !
Répondre