PEINDRE A LA FOLIE de FRANÇOISE

Publié le par juliette b.





Un peintre pris en étau entre le paysage-sujet
et le paysage-tableau
Fièvre, interrogation, manques, désespoir, espoir,
tout défile dans sa tête
Juliette



Éclaboussures jaunes de moutarde
Ces couleurs nauséeuses me dévastent la tête.
Les corbeaux croassent
Des hurlements
à s'arracher les tympans
à s'écorcher de l'oreille
Oh pitié! arrêtez!

Le jaune explose dans ma tête
Des éclairs de souffre
défoncent mon crâne
je souffre!

D'un ailleurs intérieur
s'engouffrent  ces nuances jaunisses
pour que je les vomisse sur la toile

Mon pinceau ne  suit pas la cadence
Ma toile  trop courte ne peut contenir l'univers
Mon crâne va craquer
De grâce
Arrachez-moi les yeux!
J'aspire à l'obscurité

Je n'ai plus de pigment rouge
Je broie du noir de carbone
pour enflammer ce champs de blé
L'incendie rage au loin
Les fumerolles
délogent les corbeaux de mon crâne
Quel vacarme!

Bientôt
ce champs ocre rougeoiera
noircira
Ce qui  de dedans sortira
endormira ma souffrance
répit d'un instant.

Françoise


Publié dans Françoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

al maury 28/01/2008 11:45

Dans la même lignée que Babeth...

NatC 28/01/2008 14:18

Oui, mais elle a pris soin d'éviter les erreurs qu'a commises Babeth.Je préviens que je supprimerai dorénavant les commentaires qui visent à créer des problèmes sur ce blog, dont je suis responsable pour rendre service, Et c'était seulement pour quelques mois., et s'il nous avons tant de participantes, (17) c'est qu'il est apprécié.