L'ÉTÉ de MATHEO - 2

Publié le par juliette b.



C'est, hélas, ce qui arrive parfois.........


Je n'aurais jamais dû lui promettre
 
Je suis fatigué d’être assis là, sur ses marches.
Je me plaignais de l’école mais au moins j’arrivais à me marrer.
Là c’est l’ennui, j’aurais jamais dû lui promettre, d’être un bon fils, d’être toujours honnête…
Les autres n’ont rien promis.
Au moins ils ont une chance de bouger, de rigoler un peu.
A la maison, c’est encore pire que d’habitude, ma mère fait des pieds et des mains pour nourrir tout le monde, mon père cherche du travail, enfin s’il en a encore le courage, parce que parfois il rentre méchamment cassé, je m’inquiète pour lui.
La radio et la télé ne cessent de parler des vacances, des gens bloqués dans des bouchons sur la route.
Moi, je ferme les yeux, je m’imagine prisonnier d’une voiture, même une moche, une voiture qui m’emmènerait la voir cette Méditerranée….
Au lieu de ça je suis seul, sur ces satanées marches, et je sais bien que j’ai peu de chances de la voir un jour cette grande bleue qui fait tant rêver.
Si seulement je ne lui avais pas promis !
Les copains se marrent eux, en plus ils me prennent pour un demeuré ou un poltron !
Ecoute ta maman et sois sage, mes disent-ils avec mépris, ne rate pas le vingt heure, ils te monteront ce que tu as raté, bouffon !
Aux infos, on entend des garçons ou des filles de mon âge, rire en décrivant leur premier bain de mer de l’année. Ils se plaignent que l’eau était un peu froide.
La baignoire ici est cassée, comme celles de tous les voisins d’ailleurs, alors les bains, je ne connais pas, même en salle de bain.
Si seulement je ne lui avais pas promis !
Je hais ces marches, je hais la forêt de paraboles qui fleurissent l’immeuble, je hais le soleil puisqu’il ne me sert à rien !
L’été dans les cités c’est juste se sentir un peu plus malheureux.
Pardonne moi ma mère, mais je reprends ma promesse, ce soir je vais m’offrir du bon temps, mieux vaut être une racaille et rester vivant …
 
Deux ans plus tard.
 
Flash spécial
 

Un jeune homme de quinze ans se suicide durant sa garde à vue...
 
http://matheo6.over-blog.com/

Publié dans Thème d'écriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

fransua 01/09/2009 10:57

ce texte donne froid dans le dos mais c'est bien écrit et triste ç la fois de se sentir lié et prisonniers à cause de promessej'espère qu'en vrai tu as passé un bon été

claudie 13/08/2009 07:13

La réalité sinistre dont il est très dur de s'évader. Très juste ton texte et très émouvant. 

Catherine L 03/08/2009 23:53

Dans les cités beaucoup d' enfants vont encore rêver cet été . Merci Mathéo pour ton témoignage .

perfecta 02/08/2009 14:20

C'est émouvant, très fort...