AUJOURD'HUI QUAND JE PARLE D'AMOUR de JULIETTE

Publié le par beaudroit_juliette

 

 

 

 

Aujourd'hui, quand je parle d'amour,

L'herbe tend l'oreille.

Elle n’a pas oublié

Mes soupirs

Nos plaintes

Tes baisers

Mes appels

Et se fanent les ombres

De nos corps

Les fleurs

De nos tendresses

Et s’épanouissent nos larmes

Et nos soupirs

En pâquerettes pâles

Et s’envolent les graines

De l’oubli

 

Juliette

 

 

 

Publié dans juliette

Commenter cet article

mag 29/05/2012 14:32


La légèreté de la pâquerette et un horizon verdoyant. De jolis mots qui donnent envie d'aimer encore plus fort.

beaudroit_juliette 31/05/2012 11:28



en effeuillant la pâquerette !!!!



valdy 28/05/2012 20:14


Il y a pour moi, dans l' herbe verte de ton sujet, une barrière de pudeur infranchissable ... ainsi, si je ne peux  dire l'intime aux autres -même en poésie- je reconnais la beauté ton texte
et celui de Suzâme et de Francine ...


Bonne soirée Juliette

beaudroit_juliette 31/05/2012 11:27



la pudeur est respectable... mais cachée dans l'herbe !!!!!



Suzâme 28/05/2012 11:39


Un bel inducteur qui nous entraînent dans les profondeurs. Cette phrase nous révèlent. Depuis quelques instants je suis suspendue à Papier libre après avoir lu trois textes dont le tien qui me
chavirent. J'y pense aussi à m'exprimer un peu, beaucoup, passionnément... Merci Juliette de cette si belle proposition et à bientôt. Suzâme

beaudroit_juliette 28/05/2012 19:06



Cette phrase lue dans un roman m'a happée, je vois qu'elle plait


Amitiés



Suzâme 27/05/2012 19:43


Coucou Juliette,


"Aujourd'hui lorsque tu parles d'amour", je désirerais te lire absolument, impatiemment mais ne voit rien de ton poème le fuschia sur le gris sombre n'apparaît qu'à peine. Je reviendrai vers toi,
promis, avec insouciance... Suzâme

beaudroit_juliette 27/05/2012 22:27



pour moi c'est lisiblz mais je vais changer


Merci