IL ÉTAIT UNE FOIS de BALALINE

Publié le par juliette b.



Leurs petites âmes se sont rencontrées



« Il était une fois, un oiseau enfermé dans une cage, accrochée à une fenêtre….. »

Depuis longtemps déjà, l’oiseau ne chantait plus.

Enfermé dans la cage, c’était la non-vie.

La fenêtre, c’était le miroir de son monde.

Il ne pouvait rester vivant dans cet enfermement.

Il avait déjà perdu la voix

Il avait perdu les couleurs

Il avait perdu la foi en l’humain

Il attendait la délivrance.

 

« Il était une fois, une oiselle enfermée dans une cage, accrochée à une fenêtre…. »

Elle s’était habituée à son sort.

Elle était née là, avec les barreaux-paysage.

Elle avait appris à chanter, un peu triste il est vrai.

Elle allait lui enseigner le bonheur

Pas le vrai, le pur, le sublime

Juste un ersatz de bonheur

Pour tisser les vieux jours.

 

 Les passants avaient  pu lire un matin

Des milliers de mots de l’âme

Glissés délicatement entre les barreaux de leurs cages

Des mots tendresse en voyage

Des mots de tous les jours

Donnés en gage d’amour.

 

 

Balaline


Publié dans Balaline

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Une bien jolie histoire entre deux captifs. Bonheur et longue vie à eux.


Répondre
A

Une façon positive de se résigner sans mourrir de chagrin et en se faisant un copain...


Répondre