La MAISON SUR UNE ILE de FRANCINE

Publié le par beaudroit_juliette

Déposée là par un Neptune amoureux

Dans un moment de distraction,

Colorée de camaïeu marine,

Sereine et bleutée, je vous attends.

L'haleine fraîche des vents du large

Et le fusain des ciels gris

Jamais n'auront raison de moi,

Mes volets bleus sont des paupières,

Elles clignent vers vous

Et vous invitent au voyage :

Embarquez vers moi, je suis bénie du dieu,

Molécule sur la mer

Et grain sur la terre.

 

Francine

 

unsoirbleu.over-blog.com

Publié dans FRANCINE

Commenter cet article

ABC 09/05/2012 10:00


Je viens avec plaisir m'y reposer quelques jours !

Catheau 01/05/2012 17:22


Un joli clin d'oeil auquel on ne résistera pas.

Suzâme 01/05/2012 16:47


Je raffole ton poème qui est plus qu'une invitation, une tentation... J'arrive... Suzâme

valdy 01/05/2012 12:26


 Je précise : prendre le large comme on prend son envol

valdy 01/05/2012 12:25


Ah Francine, c'est un plaisir de voir que tu prends le large avec cette invitation au voyage, plus bleue que tous les bleus que tu avais rêvés,


Belle journée à toi