LE BATEAU... de MATHEO

Publié le par beaudroit_juliette

Math

http://matheo6.over-blog.com/

Le pain de cette terre n’apaisera jamais ma faim !

A l’abri de notre histoire je pourrais vraisemblablement continuer le voyage jusqu’à ma fin, mais pour cela il faudrait faire taire ma conscience.

Si le bonheur n’existe pas au moins pourrais-je croire à l’apaisement de mon propre mensonge, me laisser engourdir dans le confort du dogme écrit tout au long des siècles passés, mais  suis-je assez raisonnable pour me duper moi-même ?

Je regarde les gens évoluer autour de moi avec stupéfaction, leurs aspirations sont tangibles, ils ont l’air d’avoir trouvé un équilibre à défaut d’avoir trouvé la félicité et surtout ils paraissent s’en contenter, chacun semble œuvrer en harmonie avec lui-même.

Je les envie, j’aimerais tant être capable de saisir, tout comme eux, le moyen d’accepter le compromis de l’adhésion aveugle, consentir à bâtir dans le présent sans jamais faire référence au futur.

Je voudrais encore croire que l’existence terrestre n’est qu’un prélude à l’éternité, je voudrais de toute mon âme m’abandonner éperdument à ma foi mais je n’y arrive plus, mon errance spirituelle me dévore petit à petit..

La douleur de ce questionnement perpétuel me rend intolérable le quai de ma vie, mon sac est prêt depuis fort longtemps déjà, il me sera facile d’embarquer dans le navire de la renonciation. En guise d’adieu j’abandonnerai à ce monde déconcertant ma crédulité passée.

L’embarcation gonflera ses voiles aux vents de mes désenchantements, en doublant le phare de cette terre que j’ai aimée, je larguerai tout ce qui me reste d’espoir.

Au petit matin, à l’heure où meut la lune, un bateau dans la brume ira se noyer dans l’horizon des regrets…

Math

http://matheo6.over-blog.com/

Publié dans Thème d'écriture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sagahan 27/07/2010 17:44



Beau texte !



sagahan 27/07/2010 17:43



Beau texte.


En effet faire des compromis c'est dure (Il y en a quand même qui sont facile a faire !)


 


 


 


 



Moni 27/06/2010 17:01



Un bateau qui se perd dans les songes. Le texte est beau, il est romantique et délicat, comme dans nos siècles derniers. A mon humble avis, ce bateau a du échouer quelque part .... au lever
du jour, sous le soleil.



ABC 24/06/2010 17:40



Le bateau parfois chavire mais ne se noie pas, même son épave reste un signe ! (J'ai lu ton texte sur ton blog et ai ensuite écrit le mien, un écho ? Une réponse ? Un autre regarde sur la vie ?
Qui sait ?)