LE LAC D'INDIFFÉRENCE de JULIETTE

Publié le par juliette b.



  LA DEFERLANTE

Elle traverse la vaste place de la grande ville, elle regarde ces êtres, des humains comme elle, ils marchent, marchent, ils regardent le sol, ils regardent devant eux, ils ne regardent rien, même pas le ciel léger de cet automne généreux

Elle les voit venir vers elle, leurs visages  sont ailleurs, leurs pensées aussi, leurs yeux  sont en eux.

Elle concentre son regard sur chacun, sur chacune, jolie fille ou étudiant, bourgeoise élégante ou ouvrière, mère de famille l’attention rivée sur son rejeton.

Elle les voit venir de loin : quelles sont leurs peines ? quelles sont leurs joies ? Rien n’émlane d’eux.

Ils sont comme une grande  déferlante humaine, glissant vers les rives du Lac d’Indifférence

Juliette

 

 

 

http://beaudroit.com

 

 

Publié dans juliette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> triste constat quotidien.<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> il faut je crois se faire une raison<br /> <br /> <br />
C
<br /> Parfois, on est pris dans ses propres pensées, et ce jour-là, on est indifférent aux autres, un autre jour, on sera ouvert aux autres. Une foule donne souvent l'effet de l'indifférence. Ce qui est<br /> probablement faux, c'est notre regard qui voit ainsi.<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Je ne suis pas sûre, ils sont tellement ou intériorisés ou ailleurs<br /> <br /> <br />
A
<br /> Un fleuve humain qui coule vers le lac d'indifférence sans se rendre compte qu'il pourrait s'y noyer....<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Oui, tu as eaison, il en souffre mais pourtant s'y perd<br /> <br /> <br />
B
<br /> Une déferlante qui part se noyer comme un troupeau sans âme.J'aime bien cette idée de masse.Bonne soirée !<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> elle très réaliste, descend dans une rue animée, et regarde... c'est ça<br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> De l'Art du chacun pour soi....<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> encore et toujours, ici et ailleurs<br /> Je le vis actuellement dans mon quartier bourgeois<br /> <br /> <br />