LES PINGOUINS de JOCELYNE

Publié le par beaudroit_juliette

 

 

Ces deux là

 

 

Ils se l’étaient si souvent diT


Ayons confiance, partons d’ici


Mais ne me lâche pas la main


Sans toi je n’irai pas plus loin


Ils ont cheminé la rigole


Pour s’éloigner un peu du pôle


Et quand derrière la colline


Ils ont trouvé un lieu sublime


Qui convenait à leurs attentes
Ils ont installé leur demeure


 Et dans la plus joyeuse humeur


Ont réussi leur belle entente.

 

 

Pingouins des tropiques

 

 

 

 


Invitation

 

La banquise ne sied guère

A la passion torride

Venez-donc très chère

Avec moi parcourir

Le monde et ses secrets

Et s’installer qui sait

Sur la plage du désir

Qui attend nos soupirs

Puisque c’est la chaleur

Mariée à la douceur

Qui fait vibrer mon cœur.

 

Jocelyne

 

 

  http://jobougon.wordpress.com/

Publié dans iocelyne b

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

rechab 07/11/2011 15:35



Chère toi...


tu sais tout de mes vibrations


de mon âme en sensations


de mon âme en ascension


et de mes tensions


Nous alons patiner dans les moules


Tamiser la semoule


Découper la banquise en dés


En faire chasse gardée


Et garder les glaçons


Pour faire  à l'hameçon


De la pêche miraculeuse


Abondance merveilleuse


En plaisirs friandises


Qu'avec toi  j'autorise


A partager moments


Au bal des amants...


 


R Ch


 


 



sagahan 14/06/2011 16:00



Dure sujet j'aime bien l'idée des pinguoins qui partent loins de la banquise



jobougon 14/06/2011 13:18



Aux pingouins de la banquise, j'en doute, mais à ces deux là, oui, je confirme. Plus ils avancent en age, et plus la douceur prend de la valeur à leurs yeux. Mariée à la chaleur des sentiments,
une belle union.



ABC 17/05/2011 12:29



Bravo pour la chaleurr mariée avec la douceur ! La combinaison sied-t-elle aux pingouins ?