PAYSAGE APRÈS LA PLUIE de VALDY

Publié le par beaudroit_juliette

-

 

Tu  m’avais dit la mousson

parée de ses cordes ruisselantes,

attendue comme une amante

derrière ses rideaux de pluie

Tu m’avais dit qu’enfant

Tu avais nagé en riant

dans les rues inondées

Tandis  que là-haut

l’orang-outang  dans sa cage  criait

On avait, ce jour-là,  rehaussé

le divan de marbre

tandis que  les arbres

abandonnaient  leurs branches déflorées

Vers où partaient ces belles indigentes

dans ces  ruisseaux de pluie

Ces mares baignées de vanille galante

Où tu te noies encore, la nuit

 

Valdy

 

 

 

 

 

http://ditsvaguesdevaldy.wordpress.com/

Commenter cet article

flipperine 01/10/2012 23:10


de jolis mots

Suzâme 01/10/2012 20:39


Une poésie visible comme un tableau qui s'ouvre et soudainement nous livre sa vie. Suzâme

ABC 01/10/2012 19:15


Toute une atmosphère inconnue sous nos cieux mais que l'on imagine encore mieux avec ta description...