SUR DEUX VERS DE ROBERT DESNOS de SUZÂME

Publié le par beaudroit_juliette

 

 

Rien d’autre

que le chœur des cœurs


lorsque je n’aurai plus


ni sang


ni âme


 


Rien d’autre


que le corps des cœurs


lorsque j’irai nue


Silence


Absence


 


avec le cœur de ciel,


tel un parchemin de chair


l’écorce du bouleau


l’absolu face à l’oubli.


 


Suzâme



http://suzame-ecriture.over-blog.com/

Publié dans suzâme

Commenter cet article

Catheau 17/06/2012 14:18


Tel qu'en lui-même, le dénuement de l'amour.

ABC 16/06/2012 10:01


En plénitude !